Sénégal et Solidarité Internationale

Dans le cadre de sa mission éducative, l’équipe de l’ADPJ qui mène une partie de son action au sein des quartiers de Soisy-sous-Montmorency a noué des contacts avec des responsables d’associations dont le but est la réalisation de chantiers de solidarité internationale.Chantier Senegal 08

A l’automne 2005, les professionnels (équipe éducative et direction) soutenus par le Conseil d’Administration de l’association décident d’élaborer un projet en réponse à l’appel d’offre du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes dans le cadre du programme Ville Vie Vacances, volet Solidarité Internationale. 

A l’été 2006, un groupe de 6 jeunes soiséens accompagné de 2 éducateurs s’est donc rendu dans la ville de Daara Alaybé situé au nord du Sénégal (à quelques 650 kms de Dakar). Durant trois semaines, les jeunes se sont impliqués avec l’ensemble des villageois dans la construction de deux salles de classe supplémentaires au sein de l’école élémentaire du village (voir aventure Sénagal). 

L’inauguration de cette nouvelle construction en janvier 2007 a permis de conforter les liens entre l’ADPJ, l’Association Yonta Daara partenaire local et l’ensemble de la communauté villageoise. Cette réalisation a contribué à l’amélioration des conditions d’accueil des enfants au sein de l’école. Les travaux de finition des salles de classe ont été effectués par la suite. La mobilisation qui s’en est suivie au niveau local a permis de remettre d’actualités les projets de forage hydraulique pour l’ensemble de la région agricole dont dépend le village de Daara Alaybé. 

Forte de cette expérience enrichissante, l’ADPJ a souhaité continuer à aider ce village.En accord avec les villageois, le projet de reconstruction du marché couvert détruit par les fortes pluies de l’automne 2007 a été retenu. Et un nouveau groupe de 6 jeunes s’est rendu à Daara au mois de juillet 2008. 

Au sein de la communauté villageoise, l’impact se situe à deux niveaux principaux. 

  • L’impact économique

Le nouveau marché couvert est un outil qui permettra aux femmes du village de vendre leurs produits par tous les temps et en toutes saisons. 

  • L’impact social

Ce marché est la première construction collective de la communauté des femmes du village. Sa modernité et son emplacement au cœur même du village les remplissant de fierté et les encouragent à poursuivre avec encore plus d’ambition leur activité commerciale en augmentant son rayonnement (voir récit de voyage). 

 Inauguration

Quant aux jeunes ayant participé à ces chantiers de solidarité internationale, ils en sont revenus transformés. Cela a provoqué une prise de conscience individuelle sur leur parcours de vie, sur eux-mêmes, sur leur vision du monde, la construction de leur projet professionnel. Ils ont découvert une autre culture et cette immersion dans la vie du village, les échanges qu’ils ont eus avec les habitants, leur ont permis de domestiquer le quotidien tout au long du séjour. Loin de leur environnement classique, ils ont pris du recul sur leur mode de vie et semblent pour certains métamorphosés par cette expérience. Au-delà de l’impact personnel pour chacun d’entre eux, ils sont devenus des messagers auprès de leurs pairs, et contribuent à faire évoluer les représentations des uns et des autres sur les diversités culturelles.

J.D.B.

Haut de page

Accueil

Catégories

Articles récents

Recherche

Search ADPJ

Flux RSS

Liens

Gestion du site

Archives