Prévention spécialisée

L’aide éducative de la prévention spécialisée s’adresse aux jeunes en rupture ou en voie de rupture avec leur famille, milieu, environnement.

Cadre Juridique et Agrément

L’action de prévention spécialisée repose sur les textes suivants :
- L’arrêté ministériel du 4 juillet 1972 relatif aux clubs et équipes de prévention spécialisée,
- La circulaire du ministre de la santé publique du 17 octobre 1972,
- L’agrément délivré par le Président du Conseil Départemental.

-La convention quadriennale relative aux conditions de mise en œuvre des actions de prévention spécialisée signée entre le Conseil Départemental ,les villes sur lesquelles l’intervention est autorisée et l’ADPJ.

La contractualisation en cours concerne les années 2014-2017 .

Principes de l’intervention

(cf. guide de la protection de l’enfance – annexes : la prévention en direction des adolescents).

L’éducateur intervient sans mandat nominatif. Il s’adresse à une population de jeunes filles et garçons âgés de 11 à 25 ans, issus pour la majorité des quartiers populaires  dont les problématiques et les besoins sont multiples .Sa démarche est « d’aller vers » ce public, dans la rue,dans les espaces où il évolue.

Le principe de libre adhésion donne aux jeunes et aux éducateurs le temps nécessaire pour instaurer une relation de confiance. Ces jeunes souffrant majoritairement d’une perte de confiance aux adultes et institutions.

Combinaison des principes de non-mandat et de libre adhésion, le respect de l’anonymat est une garantie que l’on offre au jeune de se découvrir au rythme de la confiance qu’il va progressivement témoigner.

Le partenariat est indispensable ; l’action éducative est le maillon d’une intervention plus large et n’a de sens que si elle est conduite avec les autres acteurs institutionnels ou militants. Inscrite dans la politique de la ville, la prévention spécialisée est un acteur du développement.

La non institutionnalisation signifie que la prévention spécialisation doit être souple et s’adapter en permanence à l’évolution de l’environnement, son objectif n’est pas de laisser perdurer son activité sur un même site, mais d’installer des relais.

Modes d’intervention et objectifs

Les missions et objectifs sont développés dans le projet de service de la prévention spécialisée de l’ADPJ.

  • modes d’intervention

Le travail de rue : par un travail d’immersion et de présence au sein même des lieux où évoluent les jeunes. Les éducateurs prennent contact et développent une relation éducative avec ces mêmes jeunes.

Les actions collectives : leur pertinence est à réaffirmer, le groupe étant support à la socialisation et à la recherche de solidarités. La prévention spécialisée, de par sa connaissance des phénomènes de groupes, des enjeux de quartier, peut transformer en énergies positives des forces qui « agitent » les groupes et aider à la résolution de conflits ou à des médiations.

Les actions communautaires : elles doivent être développées dans le cadre d’un partenariat et d’une démarche de développement social. A cette fin, il est nécessaire de s’appuyer sur les ressources locales et sur la participation des habitants et des jeunes, afin de favoriser et participer à la dynamique collective de quartier.

L’accompagnement éducatif individuel : une fois la prise de contact réalisée et « validée » par les deux parties (jeune-éducateur), il s’agira de mener à bien un travail d’écoute, d’accompagnement et de soutien aux jeunes vivant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle.

  • Les objectifs

Prévenir les risques d’exclusion en favorisant l’accès aux droits, à l’éducation, à la santé, à la culture et aux sports ;

Lutter contre:

-le décrochage scolaire, le désœuvrement, le découragement;

-les dérives qui peuvent conduire à des actes délictueux

Prévenir les conduites à risques qui peuvent être liées à des fragilités individuelles, à la dureté de certains contextes sociaux et urbains, à des violences subies… ;

Aider à un meilleur dialogue entre jeunes et adultes et contribuer à favoriser l’émergence de réseaux de solidarités locales à partir des potentialités du milieu.

L’EQUIPE2 cadres de direction
10 travailleurs sociaux (éducateurs spécialisés, animateurs socio-culturel)
1 secrétaire à temps complet
1 psychologue (1/4 temps)

Nous accueillons des apprentis et stagiaires éducateurs spécialisésLieux d’interventions prioritaires
 
Eaubonne
Quartiers des Dures Terres, Mont d’Eaubonne, Champs de courses, centre ville et autour des collèges Ferry et Chénier

Soisy-sous-Montmorency
Quartiers des Noëls et Noyer Crapaud

Taverny
Quartiers « Sainte Honorine », « Les Sarments » et la Résidence Jean Bouin.

Les locaux Educatifs

Quartier des Dures Terres
11, rue d’Andilly
95600 Eaubonne – Tél. : 01.34.16.66.48

Résidence Noyer Crapaud
23, rue de l’Egalité
95230 Soisy-sous-Montmorency – Tél. : 01.39.89.52.55

57 Voie de la Grange
95150 Taverny – Tél. : 01.39.60.73.38

Adresser tout courrier à l’adresse postale suivante :
ADPJ
Service de Prévention Spécialisée

469, rue Jean Richepin – BP 58
95122 ERMONT CEDEX

contacts :

secrétariat du service et cadres éducatifs:

01 39592370

diradpj@wanadoo.fr

Haut de page

Accueil

Catégories

Articles récents

Recherche

Search ADPJ

Flux RSS

Liens

Gestion du site

Archives